• Le convoi de l'extrême

    Le convoi de l'extrême

    Il est 6h du matin, le soleil n'est pas encore levé mais nous, si.

    Décidés à faire la route d'une seule traite jusqu'à la prochaine ville, les sandwichs étaient fins prêts pour un déjeuner-minute au volant. Au moment de quitter Rosina, elle nous prévient qu'il faudra faire attention sur le trajet.

    Il fait très froid et humide ce matin, mais on ne se décourage pas. Il nous faut prendre une route peu commune : l'Icefield Parkway. C'est non seulement la seule route qui peut nous mener vers d'autres villes, mais elle est surtout réputée pour être l'une des plus belles du monde !

    Juste à la sortie de Jasper, quelques petits guichets nous barrent la route... Une dame nous informe que la route est fermée jusqu'à midi aux dernières nouvelles pour cause d'avalanches (on en peut vraiment plus d'entendre ce mot là !). Soit on attend 3 heures voire plus (aucune garantie) dans la voiture, soit on va faire un tour. Ça valait le coup de se lever aussi tôt !... On retourne alors à Jasper, à la recherche d'un bon remonte-moral. Et c'est finalement dans de délicieux pancakes et quelques lards de bacon, qu'on a noyé notre chagrin. On pensait tuer le temps, on l'a finalement remonté devant cette locomotive à vapeur de 1923...

    Le convoi de l'extrême

    On revient vers la dame-aux-guichets vers midi comme prévu et là, bonne surprise, la barrière est levée... mais moins bonne surprise, on doit payer un laisser-passer de ! Notre prochaine étape faisant partie d'un grand parc national, nous devions absolument avoir une vignette aposée sur le parebrise pour y circuler librement.

    Le convoi de l'extrême

    Nous voilà enfin sur la fameuse route de l'Icefield Parkway. La déception est à son comble... mais on n'a pas le temps de s'y attarder, toute notre concentration se porte désormais sur la route. Un spectacle, pas des plus réjouissants, s'offre à nous : une route humide, un paysage blanc, un brouillard épais, des ravins sans aucune barrières de protection, d'immenses couches de neige sur le bas côté...

    Nous sommes désormais seuls, face à cette nature qui ne nous veut pas que du bien ! Vivement qu'on arrive... 


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Mai 2012 à 13:31

    Oooh :(  

    Dommage vraiment que les conditions soient si difficiles pour vous. Je pars au Canada cet été et ne passerai pas par Jasper mais seulement par Banff, alors je gobe vos articles ! Bonne route !

    2
    Thea-Dorian Profil de Thea-Dorian
    Vendredi 18 Mai 2012 à 15:55

    Oui on a pas eu de bol ! Mais on y reviendra... 

    Banff, c'est dans le prochain épisode :-)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :